Grève Pilotes Air France Hop

© Bradley’s Aviation Photography

Il y a trois semaines, le syndicat des pilotes de la filiale Air France Hop annonçait une grève perlée, chaque vendredi, pour appuyer ses revendications salariales. Trois journées de manifestation plus tard, les discussions dans le cadre des négociations ne semblent pas avancer au rythme espéré par le syndicat.

Les revendications du SNPL

Le rapprochement des conditions de travail des pilotes de Hop avec leurs collègues de la compagnie-mère est le premier point des négociations entre les directions d’Air France et de Hop et le SNPL. Pour le moment, elles n’ont débouché qu’à une proposition d’augmentation de 3% du budget alloué à la revalorisation des salaires et à l’amélioration des conditions de travail des pilotes de Hop. C’est une proposition jugée comme insuffisante par le SNPL, qui estime qu’une augmentation de 12% est nécessaire.

Autre revendication majeure du syndicat des pilotes Hop : l’amélioration de l’intégration des pilotes de la filiale au sein d’Air France. Actuellement, les pilotes de Hop n’ont pas le droit d’accéder aux sélections externes d’Air France. De plus, les sélections internes sont restrictives. Sur les 400 embauches de pilotes prévues en 2020 par Air France, uniquement 20 sont réservées aux pilotes de Hop. Pour le moment, les directions Air France et Hop ne se montrent pas enclines à ouvrir davantage les sélections aux pilotes de Hop.

Malgré un manque d’avancement dans les négociations, le SNPL a décidé de lever le préavis de grève prévus pour les vendredis 6 et 13 en mars 2020. En cause : le coronavirus. L’épidémie devient un problème considérable pour les compagnies aériennes, et Air France Hop n’y fait pas exception.

Les pilotes mesurent la gravité de la situation pour leur compagnie, qui fait face à un contexte de baisse du trafic aérien liée à la crise épidémique du coronavirus. Ils ont décidé de reporter les deux journées de grève prévues les 6 et 13 mars.

« Ce nouveau délai devrait ainsi nous permettre d’avancer dans les négociations et de suivre l’évolution de la crise du Coronavirus », indique le syndicat des pilotes de Hop.

En conséquence, aucune perturbation liée à la grève des pilotes n’est à prévoir sur les vols opérés par Air France Hop avant le 20 mars 2020.