Indemnisation à l’aéroport d’Amsterdam Schiphol

Récupérez jusqu’à 600€ d’indemnités.

Chrono en main

Rapide & fiable

De manière efficace et sécurisée, tout se fait en
à peine 3 clics

Des clients satisfaits

97% de satisfaction

Notre équipe vous assure un service réactif et adapté

Pas de démarches

Sans effort

Votre réclamation est prise en charge jusqu’à l’obtention de l’indemnisation

Indemnisation à l’aéroport d’Amsterdam Schiphol

Récupérez jusqu’à 600€ d’indemnités

Chrono en main

Rapide & fiable


De manière efficace et sécurisée, tout se fait
en à peine 3 clics

 

Des clients satisfaits

97% de satisfaction

Notre équipe vous assure un service réactif et adapté

Pas de démarches

Sans effort

Votre réclamation est prise en charge jusqu’à l’obtention de l’indemnisation

Ils nous font confiance

France Inter
L'Echo Touristique
BPI France
Déplacements pro

Le process Sky Indemnity

Saisissez votre vol

Et découvrez gratuitement et instantanément s’il est éligible, et surtout quelle sera votre indemnisation

Nos données sont fiables à 97,3%

Processus Sky Indemnity - Test d'éligibilité
Processus Sky Indemnity - Vol éligible

Confiez vos démarches

Mettez toutes les chances de votre côté
et récupérez vos indemnités sans effort.

Nous gérons votre dossier jusqu’à ce que vous obteniez votre indemnisation 

Récupérez vos indemnités

Notre fonctionnement est simple, nous prenons 25% de commission au succès, c’est tout.

Pas de frais cachés : si vous ne gagnez rien,
vous ne payez rien.

Récupération de l'indemnité

Le process
Sky Indemnity

Saisissez votre vol

Et découvrez gratuitement et instantanément s’il est éligible, et surtout quelle sera votre indemnisation

Nos données sont fiables à 97,3%

Confiez vos démarches

Mettez toutes les chances de votre côté et récupérez vos indemnités sans effort

Nous gérons votre dossier jusqu’à ce que vous obteniez votre indemnisation

Processus Sky Indemnity - Vol éligible

Recevez l’indemnité

Notre fonctionnement est simple, nous prenons 25% de commission au succès, c’est tout

Pas de frais cachés : si vous ne gagnez rien, vous ne payez rien

Récupération de l'indemnité

Une perturbation de vol depuis l'aéroport d'Amsterdam Schiphol ?

L’aéroport d’Amsterdam Schiphol est le troisième aéroport le plus important au niveau européen.

À ce titre, vous pouvez avoir droit à une indemnisation si une annulation, un retard ou un refus d’embarquement perturbent votre voyage. Vous pouvez alors compter sur l’expertise juridique de Sky Indemnity pour vous porter assistance dans vos démarches de réclamation. Pour savoir si votre vol est éligible à une indemnisation, utilisez notre calculateur d’indemnités. En renseignant les informations du vol concerné, vous saurez sur-le-champ s’il est éligible à une indemnisation ainsi que le montant de celle-ci.

L’aéroport d’Amsterdam Schiphol

L’aéroport d’Amsterdam Schiphol a accueilli plus de 68 millions de passagers dans ses terminaux, ce qui en fait le troisième plus important en Europe. Véritable hub de la compagnie aérienne KLM notamment, les passagers désirant voyager au départ de l’aéroport d’Amsterdam Schiphol ont le choix entre 322 destinations dans le monde.

Se rendre dans le centre-ville d’Amsterdam depuis l’aéroport

Le train : C’est le moyen le plus rapide et le plus économique de se rendre dans le centre d’Amsterdam depuis l’aéroport. Les trains reliant l’aéroport à la gare centrale sont très fréquents, et vous y amèneront en moins de 20 minutes.

Le bus : Si vous souhaitez rejoindre un endroit spécifique de la ville, le bus est l’option de transport en commun la plus adaptée. Il est cependant à noter qu’il vous demandera plus de temps pour rejoindre le centre que le train.

Le taxi : Que vous soyez encombrés de nombreux bagages ou que vous soyez tout simplement un adepte de la praticité, le taxi reste l’option la plus commode pour se rendre dans le centre-ville d’Amsterdam. De l’aéroport aux hôtels du centre, comptez environ 50€ pour votre trajet.

Les hôtels à côté de l’aéroport

Les 5 hôtels les plus proches de l’aéroport sont :

  • Le Mercure Hotel Schiphol Terminal (3*)
  • Le YOTELAIR Amsterdam Schiphol (3*)
  • Le Sheraton Amsterdam Airport Schiphol (4*)
  • Le CitizenM Schiphol Airport (4*)
  • Le Hilton Amsterdam Airport Schiphol (4*)

S’occuper dans l’aéroport

L’aéroport d’Amsterdam Schiphol a été nommé aéroport le plus agréable au monde à plusieurs reprises. Voici une sélection de ce que vous pouvez y faire.

Le remboursement du vol et des frais

L’annulation ou la surréservation d’un vol donne au passager lésé la possibilité de demander un remboursement auprès de la compagnie aérienne. Une fois la demande formulée par le passager, la compagnie a alors un délai de 7 jours pour effectuer son remboursement.

Dans le cas d’une annulation ou d’une surréservation qui interviennent au beau milieu d’un voyage avec escales, le passager se voit aussi offrir la possibilité de demander un vol retour vers son aéroport d’origine. Dans ce contexte, il vous est tout à fait possible de demander le remboursement de votre vol et le vol retour vers votre point de départ.

Si vous ne voulez pas rater vos vacances simplement parce que votre avion a été annulé ou surréservé, le règlement européen vous donne également une autre possibilité. Au lieu de demander le remboursement de votre vol, vous pouvez demander à la compagnie aérienne de vous acheminer à votre destination par un autre moyen que le vol initialement prévu. Elle devra alors vous trouver un vol de remplacement qui vous acheminera à destination soit dans les plus brefs délais, soit à une date plus éloignée dans le temps, à condition que des sièges soient disponibles quand la demande est formulée.

Aussi, un retard de vol peut vous permettre de demander un remboursement. Il faut cependant que ce retard soit d’une durée minimale de 5 heures. Si c’est votre cas, vous pouvez alors demander le remboursement de votre vol ainsi qu’un vol retour vers votre aéroport d’origine, si votre voyage comprend au moins une escale. Si vous ne voulez pas annuler vos vacances, il vous est bien évidemment possible de demander un vol de remplacement qui vous acheminera à votre destination à la place du remboursement.

L’assistance de la compagnie aérienne

Autre droit que vous octroie l’annulation, le retard ou la surréservation d’un vol : le droit à une prise en charge de la part de la compagnie aérienne. Cette prise en charge comprend :

  • La possibilité de s’hydrater et de se restaurer en suffisance ;
  • Le droit à deux appels téléphoniques ou l’envoi de deux emails.

Deux cas de figure peuvent vous donner droit à une telle assistance de la part de la compagnie aérienne.

Ou bien, votre voyage s’est heurté à une annulation ou à un surbooking de vol, et vous avez décidé de demander un vol de remplacement pour vous acheminer à destination.
Dans ce cas, une assistance devra vous être fournie pendant que vous attendez ce vol de remplacement.

Ou bien, votre voyage est perturbé par un retard de vol.
Une assistance devra alors vous être apportée pendant le délai d’attente qui précède l’embarquement.

Cependant, le retard de vol doit s’inscrire dans un certain cadre pour susciter une obligation de prise en charge de la part de la compagnie aérienne.

C’est la règlementation européenne CE 261/2004 qui fixe ce cadre.

  • 2 heures de retard ou plus pour les vols de moins de 1500 kms ;
  • 3 heures de retard ou plus pour les vols de plus de 1500 kms au sein de l’Union Européenne et de 1500 à 3500 kms pour les autres vols ;
  • 4 heures de retard ou plus pour tous les vols de plus de 3500 kms.

Mon vol est reprogrammé au lendemain, qu’est ce que je peux faire ?

Si un vol en partance pour le jour d’après est la seule proposition qu’une compagnie aérienne peut raisonnablement vous proposer, l’obligation d’assistance s’étendra alors sur l’hébergement du passager lésé.

En effet, dans ce cas, la compagnie aérienne devra vous héberger gratuitement dans un hôtel pour la nuit. Si celui-ci est éloigné de l’aéroport et qu’il nécessite la prise d’un transport pour s’y rendre, il sera également à la charge de la compagnie aérienne.

La compagnie ne m’a pas porté assistance, qu’est ce que je peux faire ?

Si les conditions évoquées sont remplies, la compagnie aérienne est tenue à une obligation de prise en charge de ses passagers.

Il arrive néanmoins que les compagnies aériennes contraignent les passagers à assumer les frais qui peuvent résulter d’un incident de vol en se soustrayant à leur obligation de prise en charge. Heureusement, la règlementation européenne donne la possibilité à ces passagers délaissés de demander un remboursement des frais engagés.

Si vous avez été contraint de payer des frais de transport, d’hébergement ou de restauration à cause du manquement de la compagnie à ses obligations, conservez vos reçus. Ils vous permettront de réclamer un remboursement par la suite.

    L’indemnisation des perturbations de vol

    Dans certains cas, une annulation, un retard ou une surréservation de vol peuvent vous permettre de prétendre à une indemnisation.

    Pour qu’un tel droit vous soit accordé, votre vol doit cependant répondre à quelques conditions. La première concerne votre aéroport.

    Vous partez d’un aéroport d’un pays membre de l’Union Européenne.
    Dans ce cas de figure, la règlementation européenne peut s’appliquer pour n’importe quelle compagnie aérienne.

    Vous arrivez dans un aéroport d’un pays membre de l’Union Européenne.
    Pour que le règlement européen puisse s’appliquer, la compagnie aérienne doit avoir enregistrée son activité au sein de l’Union Européenne.

    Viennent ensuite deux formalités nécessaires pour que votre vol soit éligible.

    • La réservation de vol est en votre possession ;
    • L’heure d’enregistrement limite indiquée par la compagnie aérienne a été respectée. Dans l’éventualité où la compagnie ne vous a pas précisé d’heure limite, vous vous êtes présenté au plus 45 minutes avant le départ.

    Enfin, sont prises en compte des conditions particulières, en fonction de la perturbation qui a frappé votre voyage.

    Vous avez fait face à un refus d’embarquement.
    Dans ce cas, le règlement européen décrit votre droit à une indemnisation comme immédiat et ne précise pas de condition spécifique à son obtention.

    Vous avez fait face à un retard de vol.
    Pour qu’un retard de vol fasse l’objet d’une indemnisation, le règlement européen stipule qu’il doit être d’une durée minimale de 3 heures. Il est à noter que c’est le retard à l’arrivée à la destination finale qui est pris en compte.

    Vous avez fait face à une annulation de vol.
    Pour qu’une annulation de vol fasse l’objet d’une indemnisation, la règlementation européenne prend en compte son délai de prévenance.

    Ainsi, il vous est possible de prétendre à une indemnisation, hormis si la compagnie aérienne vous a informé de l’annulation : 

    • Au moins 2 semaines avant l’heure de départ prévue ;
    • De 7 jours à 2 semaines avant l’heure de départ prévue, si un réacheminement partant au plus tôt 2 heures avant le départ prévu et arrivant moins de 4 heures après l’arrivée prévue, vous a été proposé par la compagnie aérienne ;
    • Moins de 7 jours avant l’heure de départ prévue, si un réacheminement partant au plus tôt 1 heure avant le départ prévu et arrivant moins de 2 heures après l’arrivée prévue, vous a été proposé par la compagnie aérienne.

     

    Par conséquent, si votre vol est conforme aux conditions énoncées, et que la perturbation de vol ne peut s’inscrire dans le cadre des circonstances extraordinaires (c’est-à-dire qu’elle résulte de l’activité de la compagnie aérienne et qu’elle était en mesure de prévoir l’incident), celui-ci vous donne droit à une indemnisation.

    Son montant relève non pas du tarif auquel vous avez acheté votre billet, comme il pourrait être logique de le concevoir, mais de la distance du vol réservé. Il s’élève à :

     

    • 250€ pour l’annulation, le surbooking ou le retard de plus de 3 heures d’un vol de 1500 kms et moins ;
    • 300€ pour le retard de plus de 4 heures d’un vol de plus de 3500 kms ;
    • 400€ pour l’annulation, le surbooking ou le retard de plus de 3 heures d’un vol de plus de 1500 kms au sein de l’Union Européenne et pour tous les autres vols de 1500 à 3500 kms ;
    • 600€ pour l’annulation, le surbooking ou le retard de plus de 4 heures d’un vol de plus de 3500 kms provenant ou allant vers un pays tiers à l’Union Européenne.

            Le service
            Sky Indemnity

            Dans des circonstances où les compagnies aériennes veulent protéger leur trésorerie coûte que coûte, le remboursement et la récupération d’indemnités est une tâche qui s’annonce difficile.

            Mais notre équipe peut vous assister dans vos démarches d’indemnisation.

            En plus de prendre en charge votre réclamation de A à Z, nos experts connaissent les procédures des compagnies aériennes mieux que quiconque. En optant pour Sky Indemnity, vous faites le choix d’obtenir votre indemnisation aisément et dans les meilleurs délais possibles.

            Notre expertise juridique vous permet d’obtenir ce à quoi la règlementation européenne vous donne réellement droit, et non pas ce que la compagnie aérienne daigne à vous proposer. Dans le cas de compagnies aériennes manquant d’esprit de coopération, cette même expertise juridique vous permettra de faire valoir vos droits de façon optimale devant un tribunal, et ce sans à avoir à engager de frais.

             

            Vérifiez donc que votre vol est éligible, vous pouvez obtenir jusqu’à 600€ d’indemnités !

             

            Une perturbation de vol depuis l'aéroport d'Amsterdam Schiphol ?

            L’aéroport d’Amsterdam Schiphol est le troisième aéroport le plus important au niveau européen.

            À ce titre, vous pouvez avoir droit à une indemnisation si une annulation, un retard ou un refus d’embarquement perturbent votre voyage. Vous pouvez alors compter sur l’expertise juridique de Sky Indemnity pour vous porter assistance dans vos démarches de réclamation. Pour savoir si votre vol est éligible à une indemnisation, utilisez notre calculateur d’indemnités. En renseignant les informations du vol concerné, vous saurez sur-le-champ s’il est éligible à une indemnisation ainsi que le montant de celle-ci.

            L’aéroport d’Amsterdam Schiphol

            L’aéroport d’Amsterdam Schiphol a accueilli plus de 68 millions de passagers dans ses terminaux, ce qui en fait le troisième plus important en Europe. Véritable hub de la compagnie aérienne KLM notamment, les passagers désirant voyager au départ de l’aéroport d’Amsterdam Schiphol ont le choix entre 322 destinations dans le monde.

            Se rendre dans le centre-ville d’Amsterdam depuis l’aéroport

            Le train : C’est le moyen le plus rapide et le plus économique de se rendre dans le centre d’Amsterdam depuis l’aéroport. Les trains reliant l’aéroport à la gare centrale sont très fréquents, et vous y amèneront en moins de 20 minutes.

            Le bus : Si vous souhaitez rejoindre un endroit spécifique de la ville, le bus est l’option de transport en commun la plus adaptée. Il est cependant à noter qu’il vous demandera plus de temps pour rejoindre le centre que le train.

            Le taxi : Que vous soyez encombrés de nombreux bagages ou que vous soyez tout simplement un adepte de la praticité, le taxi reste l’option la plus commode pour se rendre dans le centre-ville d’Amsterdam. De l’aéroport aux hôtels du centre, comptez environ 50€ pour votre trajet.

            Les hôtels à côté de l’aéroport

            Les 5 hôtels les plus proches de l’aéroport sont :

            • Le Mercure Hotel Schiphol Terminal (3*)
            • Le YOTELAIR Amsterdam Schiphol (3*)
            • Le Sheraton Amsterdam Airport Schiphol (4*)
            • Le CitizenM Schiphol Airport (4*)
            • Le Hilton Amsterdam Airport Schiphol (4*)

            S’occuper dans l’aéroport

            L’aéroport d’Amsterdam Schiphol a été nommé aéroport le plus agréable au monde à plusieurs reprises. Voici une sélection de ce que vous pouvez y faire.

             

              Le remboursement du vol et des frais

              L’annulation ou la surréservation d’un vol donne au passager lésé la possibilité de demander un remboursement auprès de la compagnie aérienne. Une fois la demande formulée par le passager, la compagnie a alors un délai de 7 jours pour effectuer son remboursement.

              Dans le cas d’une annulation ou d’une surréservation qui interviennent au beau milieu d’un voyage avec escales, le passager se voit aussi offrir la possibilité de demander un vol retour vers son aéroport d’origine. Dans ce contexte, il vous est tout à fait possible de demander le remboursement de votre vol et le vol retour vers votre point de départ.

              Si vous ne voulez pas rater vos vacances simplement parce que votre avion a été annulé ou surréservé, le règlement européen vous donne également une autre possibilité. Au lieu de demander le remboursement de votre vol, vous pouvez demander à la compagnie aérienne de vous acheminer à votre destination par un autre moyen que le vol initialement prévu. Elle devra alors vous trouver un vol de remplacement qui vous acheminera à destination soit dans les plus brefs délais, soit à une date plus éloignée dans le temps, à condition que des sièges soient disponibles quand la demande est formulée.

              Aussi, un retard de vol peut vous permettre de demander un remboursement. Il faut cependant que ce retard soit d’une durée minimale de 5 heures. Si c’est votre cas, vous pouvez alors demander le remboursement de votre vol ainsi qu’un vol retour vers votre aéroport d’origine, si votre voyage comprend au moins une escale. Si vous ne voulez pas annuler vos vacances, il vous est bien évidemment possible de demander un vol de remplacement qui vous acheminera à votre destination à la place du remboursement.

              L’assistance de la
              compagnie aérienne

              Autre droit que vous octroie l’annulation, le retard ou la surréservation d’un vol : le droit à une prise en charge de la part de la compagnie aérienne. Cette prise en charge comprend :

              • La possibilité de s’hydrater et de se restaurer en suffisance ;
              • Le droit à deux appels téléphoniques ou l’envoi de deux emails.

              Deux cas de figure peuvent vous donner droit à une telle assistance de la part de la compagnie aérienne.

              Ou bien, votre voyage s’est heurté à une annulation ou à un surbooking de vol, et vous avez décidé de demander un vol de remplacement pour vous acheminer à destination.
              Dans ce cas, une assistance devra vous être fournie pendant que vous attendez ce vol de remplacement.

              Ou bien, votre voyage est perturbé par un retard de vol.
              Une assistance devra alors vous être apportée pendant le délai d’attente qui précède l’embarquement.

              Cependant, le retard de vol doit s’inscrire dans un certain cadre pour susciter une obligation de prise en charge de la part de la compagnie aérienne.

              C’est la règlementation européenne CE 261/2004 qui fixe ce cadre.

              • 2 heures de retard ou plus pour les vols de moins de 1500 kms ;
              • 3 heures de retard ou plus pour les vols de plus de 1500 kms au sein de l’Union Européenne et de 1500 à 3500 kms pour les autres vols ;
              • 4 heures de retard ou plus pour tous les vols de plus de 3500 kms.

              Mon vol est reprogrammé au lendemain, qu’est ce que je peux faire ?

              Si un vol en partance pour le jour d’après est la seule proposition qu’une compagnie aérienne peut raisonnablement vous proposer, l’obligation d’assistance s’étendra alors sur l’hébergement du passager lésé.

              En effet, dans ce cas, la compagnie aérienne devra vous héberger gratuitement dans un hôtel pour la nuit. Si celui-ci est éloigné de l’aéroport et qu’il nécessite la prise d’un transport pour s’y rendre, il sera également à la charge de la compagnie aérienne.

              La compagnie ne m’a pas porté assistance, qu’est ce que je peux faire ?

              Si les conditions évoquées sont remplies, la compagnie aérienne est tenue à une obligation de prise en charge de ses passagers.

              Il arrive néanmoins que les compagnies aériennes contraignent les passagers à assumer les frais qui peuvent résulter d’un incident de vol en se soustrayant à leur obligation de prise en charge. Heureusement, la règlementation européenne donne la possibilité à ces passagers délaissés de demander un remboursement des frais engagés.

              Si vous avez été contraint de payer des frais de transport, d’hébergement ou de restauration à cause du manquement de la compagnie à ses obligations, conservez vos reçus. Ils vous permettront de réclamer un remboursement par la suite.

                L’indemnisation des perturbations de vols

                Dans certains cas, une annulation, un retard ou une surréservation de vol peuvent vous permettre de prétendre à une indemnisation.

                Pour qu’un tel droit vous soit accordé, votre vol doit cependant répondre à quelques conditions. La première concerne votre aéroport.

                Vous partez d’un aéroport d’un pays membre de l’Union Européenne.
                Dans ce cas de figure, la règlementation européenne peut s’appliquer pour n’importe quelle compagnie aérienne.

                Vous arrivez dans un aéroport d’un pays membre de l’Union Européenne.
                Pour que le règlement européen puisse s’appliquer, la compagnie aérienne doit avoir enregistrée son activité au sein de l’Union Européenne.

                Viennent ensuite deux formalités nécessaires pour que votre vol soit éligible.

                • La réservation de vol est en votre possession ;
                • L’heure d’enregistrement limite indiquée par la compagnie aérienne a été respectée. Dans l’éventualité où la compagnie ne vous a pas précisé d’heure limite, vous vous êtes présenté au plus 45 minutes avant le départ.

                Enfin, sont prises en compte des conditions particulières, en fonction de la perturbation qui a frappé votre voyage.

                Vous avez fait face à un refus d’embarquement.
                Dans ce cas, le règlement européen décrit votre droit à une indemnisation comme immédiat et ne précise pas de condition spécifique à son obtention.

                Vous avez fait face à un retard de vol.
                Pour qu’un retard de vol fasse l’objet d’une indemnisation, le règlement européen stipule qu’il doit être d’une durée minimale de 3 heures. Il est à noter que c’est le retard à l’arrivée à la destination finale qui est pris en compte.

                Vous avez fait face à une annulation de vol.
                Pour qu’une annulation de vol fasse l’objet d’une indemnisation, la règlementation européenne prend en compte son délai de prévenance.

                Ainsi, il vous est possible de prétendre à une indemnisation, hormis si la compagnie aérienne vous a informé de l’annulation : 

                • Au moins 2 semaines avant l’heure de départ prévue ;
                • De 7 jours à 2 semaines avant l’heure de départ prévue, si un réacheminement partant au plus tôt 2 heures avant le départ prévu et arrivant moins de 4 heures après l’arrivée prévue, vous a été proposé par la compagnie aérienne ;
                • Moins de 7 jours avant l’heure de départ prévue, si un réacheminement partant au plus tôt 1 heure avant le départ prévu et arrivant moins de 2 heures après l’arrivée prévue, vous a été proposé par la compagnie aérienne.

                 

                Par conséquent, si votre vol est conforme aux conditions énoncées, et que la perturbation de vol ne peut s’inscrire dans le cadre des circonstances extraordinaires (c’est-à-dire qu’elle résulte de l’activité de la compagnie aérienne et qu’elle était en mesure de prévoir l’incident), celui-ci vous donne droit à une indemnisation.

                Son montant relève non pas du tarif auquel vous avez acheté votre billet, comme il pourrait être logique de le concevoir, mais de la distance du vol réservé. Il s’élève à :

                 

                • 250€ pour l’annulation, le surbooking ou le retard de plus de 3 heures d’un vol de 1500 kms et moins ;
                • 300€ pour le retard de plus de 4 heures d’un vol de plus de 3500 kms ;
                • 400€ pour l’annulation, le surbooking ou le retard de plus de 3 heures d’un vol de plus de 1500 kms au sein de l’Union Européenne et pour tous les autres vols de 1500 à 3500 kms ;
                • 600€ pour l’annulation, le surbooking ou le retard de plus de 4 heures d’un vol de plus de 3500 kms provenant ou allant vers un pays tiers à l’Union Européenne.

                    Le service Sky Indemnity

                    Dans des circonstances où les compagnies aériennes veulent protéger leur trésorerie coûte que coûte, le remboursement et la récupération d’indemnités est une tâche qui s’annonce difficile.

                    Mais notre équipe peut vous assister dans vos démarches d’indemnisation.

                    En plus de prendre en charge votre réclamation de A à Z, nos experts connaissent les procédures des compagnies aériennes mieux que quiconque. En optant pour Sky Indemnity, vous faites le choix d’obtenir votre indemnisation aisément et dans les meilleurs délais possibles.

                    Notre expertise juridique vous permet d’obtenir ce à quoi la règlementation européenne vous donne réellement droit, et non pas ce que la compagnie aérienne daigne à vous proposer. Dans le cas de compagnies aériennes manquant d’esprit de coopération, cette même expertise juridique vous permettra de faire valoir vos droits de façon optimale devant un tribunal, et ce sans à avoir à engager de frais.

                    Vérifiez donc que votre vol est éligible, vous pouvez récupérer jusqu’à 600€ !