Un vol surbooké ?

Faites valoir vos droits et récupérez jusqu’à 600€ d’indemnités.

Indemnisation indemnité pour vol annulé rapide et fiable

Rapide & fiable

De manière efficace et sécurisée, tout se fait en à peine 3 clics

%

De satisfaction

Notre équipe est à votre écoute pour vous assurer un service réactif et adapté
Indemnisation indemnité pour vol annulé sans efforts

Sans effort

Nous gérons votre dossier jusqu’à ce que vous récupériez votre indemnité

Un vol surbooké ?

Récupérez jusqu’à 600€ d’indemnités.

Indemnisation vol annulé rapide et fiable

Rapide & fiable

De manière efficace et sécurisée, tout se fait en à peine 3 clics

%

De satisfaction

Notre équipe est à votre écoute pour vous assurer un service réactif et adapté
Indemnisation vol annulé simplifié

Sans effort

Nous gérons votre dossier jusqu’à ce que vous récupériez votre indemnité

Ils nous font confiance

Cap 5, réseau d'agences de voyage
Wilco, accélérateur de startup
BPI France
Déplacements pro

Le process Sky Indemnity

Saisissez votre vol

Et découvrez gratuitement et instantanément s’il est éligible, et surtout quelle sera votre indemnisation pour surbooking

Nos données sont fiables à 97,3%

Processus Sky Indemnity surbooking
Processus Sky Indemnity surbooking

Confiez vos démarches

Mettez toutes les chances de votre côté
et récupérez vos indemnités sans effort

Nous gérons votre dossier jusqu’à ce que vous obteniez votre indemnisation

Récupérez vos indemnités

Notre fonctionnement est simple, nous prenons 25% de commission au succès, c’est tout

Pas de frais cachés : si vous ne gagnez rien,
vous ne payez rien

Processus Sky Indemnity surbooking

Le process
Sky Indemnity

Saisissez votre vol

Et découvrez gratuitement et instantanément s’il est éligible, et surtout quelle sera votre indemnisation pour surbooking

Nos données sont fiables à 97,3%

Confiez vos démarches

Mettez toutes les chances de votre côté
et récupérez vos indemnités sans effort

Nous gérons votre dossier jusqu’à ce que vous obteniez votre indemnisation

Confiez votre vol annulé

Recevez l’indemnité

Notre fonctionnement est simple, nous prenons 25% de commission au succès, c’est tout

Pas de frais cachés : si vous ne gagnez rien, vous ne payez rien

Recevez votre indemnité pour vol annulé

Comment obtenir une indemnisation en cas de surbooking ?

❝ Je devais partir visiter la Colombie avec un couple d’amis voyageurs, mais la compagnie aérienne m’a refusé mon embarquement ! J’ai eu beau réclamer une compensation, rien n’y a fait, j’étais bloqué en France et je n’avais même pas une indemnité pour me consoler.

 

J’ai alors fait appel à Sky Indemnity. Mon dossier a été pris en charge, aucune procédure compliquée, je recommande. ❞


Enora V.

Le remboursement du billet d’avion

  ❝ Quand je suis arrivé à la porte d’embarquement de mon vol, la compagnie aérienne m’a refusé mon embarquement. J’ai été contraint de prendre un vol le lendemain et de payer une nuit à l’hôtel pour être sûr de ne pas le rater… ❞

         Baptiste S.

Peut-être qu’il vous est arrivé la même chose. Or, d’après le règlement européen CE 261/2004, le refus d’embarquement d’un passager oblige la compagnie aérienne à lui porter assistance. Mais quelle forme prend cette assistance ?

D’abord, un passager victime de refus d’embarquement a le choix entre :

  • Un réacheminement vers la destination finale dans des conditions de transport comparables, dans les meilleurs délais ou à une date ultérieure, selon la volonté du passager et la disponibilité des sièges.

Dans le cas où la compagnie vous propose un vol dont le départ est programmé pour le lendemain, le délai d’atteinte peut alors entraîner des frais supplémentaires. Ces frais sont normalement compris dans l’assistance que la compagnie aérienne doit vous fournir. En effet, cette situation oblige la compagnie à prendre en charge les passagers qu’elle a refusé à l’embarquement. Ainsi, le devoir d’assistance oblige la compagnie à :

  • Offrir gratuitement des rafraîchissements et des possibilités de se restaurer en suffisance ;
  • Assumer un hébergement à l’hôtel si un séjour d’une ou plusieurs nuits est nécessaire ainsi que le transport vers celui-ci ;
  • Donner la possibilité de passer deux appels téléphoniques.

Mais à défaut d’avoir été pris en charge par la compagnie aérienne, peut-être que vous avez été contraint d’assumer les frais additionnels liés au délai d’attente. Dans ce cas, conservez vos reçus. Ils vous permettront par la suite d’obtenir un remboursement des sommes engagées.

  ❝ … J’ai obtenu le remboursement de ma nuit et du restaurant en un rien de temps grâce à Sky Indemnity. Équipe compétente et agréable, je recommande leur service à toute personne qui rencontre un problème avec un vol. ❞

         Baptiste S.

L’indemnisation en cas de surbooking de l’avion

À votre retour de voyage, vous vous demandez peut-être si l’incident survenu sur votre vol vous donne droit à une indemnité. Et en effet : le refus d’embarquement à la suite d’un surbooking vous donne droit à une indemnité forfaitaire allant de 250 à 600 euros.

Le règlement européen EU 261/2004 pose trois prérequis pour qu’un vol soit éligible à une indemnisation :

  • Vous devez posséder la réservation de vol ;
  • Vous devez vous être présenté avant l’heure de check-in limite mentionnée sur votre confirmation de réservation (si elle ne l’est pas, vous devez vous être présenté au plus tard 45 minutes avant le départ) ;
  • Votre aéroport de départ ou d’arrivée doit être situé dans un pays de l’Union Européenne. Si uniquement votre aéroport de destination est situé dans un pays de l’Union Européenne, le siège de la compagnie qui a opéré votre vol doit se situer dans un pays membre.

Si votre vol s’inscrit dans ce cadre, vous avez droit à une indemnité forfaitaire qui est réputée immédiate. Son montant est fonction de la distance de vol, et va de 250 à 600 euros.

  • Pour les vols de moins de 1500 kms : 250 euros
  • Pour les vols de plus de 1500 kms au sein de l’Union Européenne et pour tous les autres vols de 1500 à 3500 kms : 400 euros
  • Pour vols de plus de 3500 kms extra-communautaires (qui proviennent ou vont vers un pays tiers à l’Union Européenne) : 600 euros

  ❝ J’avais réservé un voyage pour aller au Canada pour toute la famille, mais quand vient le moment de l’embarquement, le personnel de la compagnie nous dit que l’avion est surbooké ! Au lieu de passer notre première journée à visiter Toronto, nous sommes restés bloqués à l’hôtel de l’aéroport dans l’attente d’un vol. À l’aide du service Sky Indemnity, nous avons quand même pu obtenir une indemnisation de 3000 euros !! Un grand merci à l’équipe pour leur compétence.  ❞

         Alice M.

Le refus d’indemnisation de la compagnie aérienne

Le refus d’embarquement ne peut en aucun cas s’inscrire dans le cadre des circonstances extraordinaires.

En effet, la surréservation est une pratique liée à l’activité des compagnies aériennes. Elles seront donc tenues à une obligation d’indemnisation stipulée comme immédiate par le règlement CE 261/2004.

Cependant, la compagnie aérienne est en droit de refuser votre demande d’indemnisation si vous vous êtes présenté à l’enregistrement après l’heure indiquée sur votre réservation.

Également, si vous n’avez pas embarqué parce que vous vous êtes porté volontaire à l’appel de la compagnie à la suite d’une situation de surbooking, vous ne pourrez pas non plus prétendre à une indemnisation.

  ❝ J’ai été obligé de reporter mon voyage Paris-Bangkok parce que la compagnie aérienne m’a refusé d’embarquer dans l’avion. J’ai quand même pu récupérer une indemnisation de 600 euros grâce à Sky Indemnity. ❞

         Jules A.

Comment exercer ses droits simplement ?

Moins de 10% passagers qui font leurs propres démarches obtiennent une indemnisation à l’amiable. Pourquoi ?

  • Manque de transparence des compagnies aériennes ;
  • Manque de connaissance des procédures propres aux compagnies aériennes et du comportement adapté pour faire valoir ses droits ;
  • L’impact réduit d’une réclamation isolée, par rapport à une démarche initiée par une institution légale représentant les passagers.

En cas de refus d’embarquement, ne perdez pas votre temps avec des démarches administratives, faites appel à Sky Indemnity.

Notre connaissance des procédures propres à chaque compagnie aérienne vous permet d’obtenir votre indemnité dans les meilleurs délais.

Nos équipes prendront l’intégralité de votre dossier en charge, pour vous permettre une indemnisation facilitée.

L’expertise juridique de nos équipes vous garantit une défense efficace, pour faire valoir vos droits et obtenir votre indemnisation à moindre frais.

Faites le test et vérifiez l’éligibilité de votre vol, vous pouvez récupérer jusqu’à 600€ ! 

 

Un vol

annulé ou retardé ?

En France, la législation vous permet de réclamer vos indemnités d’annulation ou de retard de vol jusqu’à 5 ans en arrière.

Découvrez comment être indemnisé en cas :

Comment obtenir une indemnisation en cas de surbooking ?

❝ Je devais partir visiter la Colombie avec un couple d’amis voyageurs, mais la compagnie aérienne m’a refusé mon embarquement ! J’ai eu beau réclamer une compensation, rien n’y a fait, j’étais bloqué en France et je n’avais même pas une indemnité pour me consoler.

 

J’ai alors fait appel à Sky Indemnity. Mon dossier a été pris en charge, aucune procédure compliquée, je recommande. 

 

Enora V.

Le remboursement du billet d’avion

  ❝ Quand je suis arrivé à la porte d’embarquement de mon vol, la compagnie aérienne m’a refusé mon embarquement. J’ai été contraint de prendre un vol le lendemain et de payer une nuit à l’hôtel pour être sûr de ne pas le rater… ❞

         Baptiste S.

Peut-être qu’il vous est arrivé la même chose. Or, d’après le règlement européen CE 261/2004, le refus d’embarquement d’un passager oblige la compagnie aérienne à lui porter assistance. Mais quelle forme prend cette assistance ?

D’abord, un passager victime de refus d’embarquement a le choix entre :

  • Un réacheminement vers la destination finale dans des conditions de transport comparables, dans les meilleurs délais ou à une date ultérieure, selon la volonté du passager et la disponibilité des sièges.

Dans le cas où la compagnie vous propose un vol dont le départ est programmé pour le lendemain, le délai d’atteinte peut alors entraîner des frais supplémentaires. Ces frais sont normalement compris dans l’assistance que la compagnie aérienne doit vous fournir. En effet, cette situation oblige la compagnie à prendre en charge les passagers qu’elle a refusé à l’embarquement. Ainsi, le devoir d’assistance oblige la compagnie à :

  • Offrir gratuitement des rafraîchissements et des possibilités de se restaurer en suffisance ;
  • Assumer un hébergement à l’hôtel si un séjour d’une ou plusieurs nuits est nécessaire ainsi que le transport vers celui-ci ;
  • Donner la possibilité de passer deux appels téléphoniques.

Mais à défaut d’avoir été pris en charge par la compagnie aérienne, peut-être que vous avez été contraint d’assumer les frais additionnels liés au délai d’attente. Dans ce cas, conservez vos reçus. Ils vous permettront par la suite d’obtenir un remboursement des sommes engagées.

  ❝ … J’ai obtenu le remboursement de ma nuit et du restaurant en un rien de temps grâce à Sky Indemnity. Équipe compétente et agréable, je recommande leur service à toute personne qui rencontre un problème avec un vol. ❞

         Baptiste S.

L’indemnisation en cas de surbooking de l’avion

À votre retour de voyage, vous vous demandez peut-être si l’incident survenu sur votre vol vous donne droit à une indemnité. Et en effet : le refus d’embarquement à la suite d’un surbooking vous donne droit à une indemnité forfaitaire allant de 250 à 600 euros.

Le règlement européen EU 261/2004 pose trois prérequis pour qu’un vol soit éligible à une indemnisation :

  • Vous devez posséder la réservation de vol ;
  • Vous devez vous être présenté avant l’heure de check-in limite mentionnée sur votre confirmation de réservation (si elle ne l’est pas, vous devez vous être présenté au plus tard 45 minutes avant le départ) ;
  • Votre aéroport de départ ou d’arrivée doit être situé dans un pays de l’Union Européenne. Si uniquement votre aéroport de destination est situé dans un pays de l’Union Européenne, le siège de la compagnie qui a opéré votre vol doit se situer dans un pays membre.

Si votre vol s’inscrit dans ce cadre, vous avez droit à une indemnité forfaitaire qui est réputée immédiate. Son montant est fonction de la distance de vol, et va de 250 à 600 euros.

  • Pour les vols de moins de 1500 kms : 250 euros
  • Pour les vols de plus de 1500 kms au sein de l’Union Européenne et pour tous les autres vols de 1500 à 3500 kms : 400 euros
  • Pour vols de plus de 3500 kms extra-communautaires (qui proviennent ou vont vers un pays tiers à l’Union Européenne) : 600 euros

  ❝ J’avais réservé un voyage pour aller au Canada pour toute la famille, mais quand vient le moment de l’embarquement, le personnel de la compagnie nous dit que l’avion est surbooké ! Au lieu de passer notre première journée à visiter Toronto, nous sommes restés bloqués à l’hôtel de l’aéroport dans l’attente d’un vol. À l’aide du service Sky Indemnity, nous avons quand même pu obtenir une indemnisation de 3000 euros !! Un grand merci à l’équipe pour leur compétence. ❞

         Alice M.

Le refus d’indemnisation de la compagnie aérienne

Le refus d’embarquement ne peut en aucun cas s’inscrire dans le cadre des circonstances extraordinaires. En effet, la surréservation est une pratique liée à l’activité des compagnies aériennes. Elles seront donc tenues à une obligation d’indemnisation stipulée comme immédiate par le règlement CE 261/2004.

Cependant, la compagnie aérienne est en droit de refuser votre demande d’indemnisation si vous vous êtes présenté à l’enregistrement après l’heure indiquée sur votre réservation.

Également, si vous n’avez pas embarqué parce que vous vous êtes porté volontaire à l’appel de la compagnie à la suite d’une situation de surbooking, vous ne pourrez pas non plus prétendre à une indemnisation.

  ❝ J’ai été obligé de reporter mon voyage Paris-Bangkok parce que la compagnie aérienne m’a refusé d’embarquer dans l’avion. J’ai quand même pu récupérer une indemnisation de 600 euros grâce à Sky Indemnity. ❞

         Jules A.

Comment exercer ses droits simplement ?

Moins de 10% passagers qui font leurs propres démarches obtiennent une indemnisation à l’amiable. Pourquoi ?

  • Manque de transparence des compagnies aériennes ;
  • Manque de connaissance des procédures propres aux compagnies aériennes et du comportement adapté pour faire valoir ses droits ;
  • L’impact réduit d’une réclamation isolée, par rapport à une démarche initiée par une institution légale représentant les passagers.

En cas de refus d’embarquement, ne perdez pas votre temps avec des démarches administratives, faites appel à Sky Indemnity.

Notre connaissance des procédures propres à chaque compagnie aérienne vous permet d’obtenir votre indemnité dans les meilleurs délais.

Nos équipes prendront l’intégralité de votre dossier en charge, pour vous permettre une indemnisation facilitée.

L’expertise juridique de nos équipes vous garantit une défense efficace, pour faire valoir vos droits et obtenir votre indemnisation à moindre frais.

 

Vérifiez donc que votre vol est éligible, vous pouvez récupérer jusqu’à 600€ !

Un vol annulé
ou retardé ?

En France, la législation vous permet
de réclamer vos indemnités
jusqu’à 5 ans en arrière.

Découvrez comment vous faire
indemniser en cas :