Newsfeed Sky Indemnity
    Voyageur d’affaire, régulier ou occasionnel?
    Soyez au coeur de l’information grâce à Sky Indemnity.
    Rejoignez notre réseau!

    L’actualité récente n’est pas tendre avec les compagnies low cost. Leur structure de coût orienté pour assuré une petite marge sur un volume important les rends vulnérables.

    Ainsi, la compagnie Primera Air a subitement stoppé ses opérations en octobre dernier. Celle-ci ne pouvait pas faire face aux coûts nécessaire pour réparer l’un des avions de sa flotte.

    La compagnie Norwegian a été contrainte de réduire son activité après avoir affiché une perte de 390 millions d’euros. Pourtant, la compagnie scandinave figurait parmi le top 10 des compagnies européennes en 2017.

    Ces  événements interrogent sur la viabilité des vols longs courriers opérés par des low cost. Norwegian comme Primera Air ont, ou avait, des vols transatlantiques. Plus largement ils témoignent d’une saturation du marché des low cost. En effet, on a assisté à la multiplication des acteurs ces dernières années qui a généré aujourd’hui une concurrence très importante. Ce phénomène va nécessairement pousser à la transformation ce marché et obliger ces compagnies à se repenser.

    On peut noter en ce sens l’annonce de la restructuration de Ryanair ou le choix d’Air France d’abandonner Joon.

    Scroll Up